Votre communication BD ou dessinée

Communiquer par la BD ou le dessin

Pourquoi utiliser ces supports en communication d’entreprise ?

De nombreuses raisons peuvent orienter vers l’ illustration ou vers la BD de communication :

  • Pour se démarquer par une identité iconographique forte
  • Pour se différencier par un ton différent (sur le mode humoristique, par exemple)
  • Par besoin d’un visuel 100% exclusif (sans risque de le trouver utilisé ailleurs, même partiellement)
  • Par nécessité d’un visuel spécifique (lorsque l’utilisation d’un dessin surpasse la photographie)
  • Par besoin d’harmonisation graphique (charte graphique, dossiers illustrés, ou autre)

Communication BD : quelques bulles et ça pétille !

Se démarquer par la forme et par le style pour ressortir du lot

La Bande Dessinée est un média narratif qui repose sur la combinaison texte/image. Par conséquent, son point fort en matière de communication réside dans sa “temporalité”, ou dans son déroulement si vous préférez. Je m’explique: Les vidéos partagées sur les sites web, sur les réseaux sociaux, etc… possèdent lorsqu’elles sont réussies, le pouvoir de mobiliser l’attention pour quelques minutes. Les “images qui bougent” de la BD sont un équivalent-papier de la vidéo, avec des propriétés de captation de l’attention similaires.

Moins conventionnelle mais plus audacieuse, la Bande Dessinée de communication est un vecteur astucieux, qui permet d’aborder tous les sujet en se démarquant de manière positive.

Plusieurs planches d’une Bande Dessinée d’information et de sensibilisation sur la gestion des déchets domestiques

Communication illustrée:

Pour diffuser un message bref très identifiable et mémorable:

Que votre visuel soit basé sur une jolie illustration réaliste ou plus modestement sur un simple dessin (dessin décalé ou cartoon), il faut développer une bonne idée graphique -c’est à dire l’idée du dessin le plus efficace pour sa meilleure compréhension. Le réalisation du dessin doit être suffisamment convaincante pour ne pas provoquer de rejet à la lecture du document (dessin trop raide, bâclé, ou trop vu, comme un clipart).

Ainsi, vous vous distinguez de la photographie conventionnelle et marquez mieux les esprits.

Visuels dessinés (flyers, encarts publicitaires,dossiers,bandeaux de site web, etc…

Design de mascotte : pour promouvoir votre marque ou produit

Une mascotte, à quoi ça sert?

Cette décision résulte d’une stratégie. Il s’agit d’établir une certaine connivence entre la marque ou le produit d’une part, et le consommateur d’autre part. Ce procédé est très utilisé lorsque des enfants sont la cible privilégiée d’un produit (rares sont les marques de céréales ne disposant pas de leur propre personnage promotionnel), mais ce stratagème peut aussi s’adresser à un public beaucoup plus large (Bonhomme Michelin, Géant Vert, Bonhomme Cetelem,…)

Mascottes diverses en solo ou déclinées dans différentes situations

Parce que l’attention est une denrée précieuse, l’emploi d’une mascotte autorise une communication sur un ton de connivence ludique qui rend la marque plus vivante, plus accessible.

La mascotte est l’ambassadeur de la marque, son porte-parole

Elle peut être une déclinaison du logo ou bien un personnage créé de toutes pièces afin de véhiculer les valeurs de la marque.La mascotte s’intègre particulièrement bien dans le cadre d’une communication BD assumée.

Tout l’intérêt réside dans la possibilité d’animer ce personnage :

Ses attitudes, ses réactions, sa bonhommie sont facilement assimilées par le public et associées à ce qu’il représente (marque, produit, entité,…).
Par conséquent, une mascotte réussie est un atout indéniable pour entretenir son capital sympathie en s’adressant à un public spécifique (les enfants, les fans, les personnes sensibilisées à une cause, etc…), public que l’on peut choisir de cibler encore plus précisément en agissant sur le comportement de la mascotte.

Plus de lecture…

La bande dessinée, ou la figuration narrative

La figuration narrative caractérise la capacité d‘exposer un récit (la narration) par la juxtaposition d’ images (la figuration). Et un récit – peu importe sa forme – est une série d’informations successives qui racontent une histoire ou développent un propos.

Ainsi, dans une bande dessinée bien construite, il n’y a pas de redondance (double emploi) entre les informations véhiculées par les images et celles qui le sont par le texte: dialogues, cartouches de légendes, onomatopées… Ainsi, si un personnage est en train d’ouvrir une porte, il est inutile de préciser dans un petit rectangle en haut de la vignette: “Robert ouvrit la porte”. En effet, cet espace, s’il était nécessaire, serait mieux employé à apporter des informations que l’image ne donne pas déjà.

C’est ainsi que les informations-image et les informations-texte se combinent en un tout qui permet la transmission du récit et sa compréhension jusque dans ses moindres détails.

La Bande Dessinée, un outil pour sensibiliser et éduquer

Forte de tous les talents listés précédemment, la bande dessinée est de surcroît un excellent outil pédagogique. Ainsi, pour éduquer, vulgariser, sensibiliser ou informer, de nombreuses initiatives se sont appuyées sur ce média, de l’adaptation de l’Histoire de France aux causes les plus variées. Quelques planches (pages) peuvent suffire à constituent un bon outil.